Le mot de la minorité

Article de juillet 2017

Budget

Lors du Conseil Municipal du 28 mars, le Maire a proposé une augmentation des taux d’imposition de 1,5 %.
Depuis 2015 les augmentations successives des tarifs eau et assainissement et la nouvelle taxe sur la consommation finale d’électricité pénalisent le budget des ménages Suzerains.
Cette année, nous n’avons pas accepté cette décision : de nombreuses familles ne peuvent plus supporter toutes ces augmentations !
Toutefois, nous soutenons le projet de la cantine scolaire de la Renardière et nous rappelons qu’il reste de nombreux travaux à réaliser pour maintenir en bon état le patrimoine municipal. Malheureusement, les investissements de l’équipe municipale précédente ont annulé fortement nos marges de manœuvre. L’endettement reste élevé.

Vie Associative

Dans le budget de fonctionnement, nous n’avons pas compris la répartition  des subventions distribuées aux associations (diminutions, voire suppression totale pour certaines d’entre elles).
De plus, dernièrement, deux d’entre elles ont reçu un courrier avec la proposition de solliciter leurs bénévoles pour stocker le matériel chez eux.
Quelle mouche a piqué la municipalité ?
Lors du dernier conseil nous avons reçu l’information de la création d’un groupe de travail pour établir des règles d’attribution  des subventions. Nous tenterons  de prendre une part active à ce projet en espérant être écoutés.

Culture/Animation

Le projet de la Communauté de Communes concernant le Festival de rue n’a pas été accepté par la municipalité sous prétexte qu’il reste à charge les repas et l’hébergement des comédiens.
Par contre une délibération a déjà été votée pour combler le déficit  éventuel du Son et Lumières. Nous souhaitons que ce projet soit une belle réussite.

Camping

La première phase des travaux d’aménagement du terrain de camping est terminée. L’accès des campings-cars par la rue de la Piscine va améliorer la sécurité. Par contre nous déplorons la suppression d’un agent d’accueil remplacé par une borne automatique.  Nous attendons avec impatience le bilan de la saison. Dans l’étude il était bien indiqué l’intérêt moindre lorsqu’il n’y a plus de présence humaine.

Ancienne bibliothèque

La tentative de vendre à des professionnels de santé l’ancienne bibliothèque, le jardin du Printemps Poétique et une partie du parking public a échoué. Malgré notre mise en garde en commission sur la procédure, cette vente avait été acceptée par la majorité. Nous avons présenté un recours administratif validé par les autorités préfectorales. Le prix de vente extrêmement faible a été un argument supplémentaire pour ne pas poursuivre la procédure. Les délibérations ont dû être annulées.

Moralité : bien contrôler la validité juridique

Piscine

Des travaux importants seront nécessaires pour maintenir l’ouverture au public de notre piscine municipale.Le projet d’intégrer cet équipement à la Communauté de Communes reste à ce jour en suspens.

Article de janvier 2017

Budget :

La participation au vote du 2ème budget de cette mandature nous conduit à exprimer les remarques suivantes :

  • L’endettement reste élevé, 914 € / habitant, L’acquisition de la Maison Médicale représente à elle seule un investissement de 549 000 € !
  • L’autofinancement qui permet d’investir dans de nouveaux programmes reste nettement  moins important que dans les années 2010
  • Nous restons opposés au nouvel impôt qui sera calculé sur la consommation finale d’électricité. Il est vraiment inégalitaire.
  • La baisse des dotations de l’état est présentée comme un facteur de pénalisation,  il  ne  faut pas oublier qu’elle représente en 2015 seulement 1,95 % du montant total des recettes de fonctionnement.
  • Nous avons voté l’augmentation des taux de 1 % qui reste raisonnable.

Zone des Trunetières

Nous avions alerté sur le caractère ambigu de ce projet lors de la procédure de modification du Plan Local d’ Urbanisme.
Nous sommes plutôt satisfaits de la décision de l’arrêt de cet aménagement. La commune a engagé un montant de dépenses égal à 70 500 € pour les études préalables. C’est la démonstration qu’il y a bien des économies possibles et qu’il aurait été préférable de se concentrer sur la réfection de trottoirs encore beaucoup trop nombreux  à être en mauvais état.
De plus,cette zone de prairies humides le long de la rivière doit conserver son caractère naturel.

Fontaine

Comme vous avez pu le constater et lire dans les journaux, la fontaine située devant l’église a été modifiée sans avoir au préalable respecté  la procédure de demande d’avis au concepteur de ce petit ouvrage architectural.
Suite à notre intervention un courrier a été envoyé et nous attendons avec impatience la réponse. Bloquée dans une jardinière, elle n’a plus aucun lien avec l’environnement de la rivière et l’histoire de notre commune.
Quel gâchis !

Tarifs piscine

La majorité a décidé d’augmenter fortement les tarifs et d’en créer un nouveau pour les personnes extérieures à La Suze/Sarthe.
Cela donne par exemple pour 1 entrée adulte :

  • + 15 % pour Suzeraines et Suzerains
  • + 30 % pour les résidents hors commune
  • + une correction tarifaire pour les cours de natation (+ 50 % )

Un équipement municipal type piscine reste toujours pour les collectivités une dépense de fonctionnement importante qui reste malgré tout bien utile pour la vie scolaire et pour les loisirs de ceux qui ne peuvent pas partir en vacances. Nous pensons que la recherche de rentabilité maximale peut provoquer un désintérêt et la  création de  ce nouveau tarif risque d’être utilisé par les élus de la Communauté  de Communes  comme un argument pour ne pas l’intégrer dans cette dernière.
La majorité actuelle a-t-elle envie de voir disparaître cet équipement qui nécessitera des dépenses de fonctionnement importantes dans les prochaines années ?

Bois des épinettes

Depuis le début de ce mandat nous alertons la municipalité sur la dégradation du bois des Epinettes. Face à notre insistance , une visite de celui-ci avec Patrick LUSSEAU 1er Adjoint en mars a permis de constater qu’une partie du bois était « malade » et qu’il y avait de nombreuses dégradations. Nous avons été informé qu’un diagnostic était demandé et qu’il y aurait des travaux pour que cet espace redevienne très agréable pour tous les Suzerains (scolaires, centres de loisirs, etc.)

Maison médicale

Au conseil municipal du 15 décembre, le Maire a proposé l’acquisition de la Maison Médicale pour un montant  de 540 000 €. Dans les mêmes conditions nous aurions probablement proposé la même décision pour pérenniser cet équipement dans le centre bourg. Il nous paraît important de  donner quelques avis complémentaires aux contribuables :

  • C’est regrettable qu’une collectivité soit dans l’obligation de remplacer les professionnels de santé , l’autre  solution de construire un programme avec des partenaires privés aurait permis d’obtenir une subvention . La  Communauté de Communes ne pouvait pas prendre en main ce dossier car ce n’est pas dans les compétences actuelles.
  • L’estimation des domaines est de 455 000 €, le coût d’acquisition est proche du montant maximum toléré. Cette dépense va accentuer la charge de la dette et le calcul du remboursement de la dette sur 15 ans est bon s’il n’y a aucun problème pour remplacer les médecins.
  • En plus, il ne faut pas oublier que ce bâtiment, intégré dans notre patrimoine, aura besoin d’être entretenu, il faudra en tenir compte dans le budget de fonctionnement  – Et pour terminer il faut espérer que les engagements de deux médecins pour rester jusqu’en 2020 et 2022 soient respectés.

Communauté de communes

Avec l’entrée dans la Communauté de Communes de nouveaux délégués de Parigné-le-Pôlin il a été nécessaire de voter une nouvelle répartition des délégués. La commune de La Suze sur Sarthe a désormais 6 délégués au lieu de 4 précédemment. Nous avons proposé  Annie Thébault et Didier Besland . Comme nous ne sommes pas majoritaires aucun des deux n’a été élu.  Nous demandons à tous les délégués d’être vigilants sur les futures compétences prises en charge car il est toujours bien difficile pour les contribuables Suzerains d’accepter des modifications dans leur quotidien si les  nouvelles activités sont plus onéreuses et moins accessibles. La prise de compétence pour les centres de loisirs est bien difficile à comprendre.

Taxe EDF

Au conseil municipal du 15 septembre 2015, les élus majoritaires ont décidé d’instaurer une nouvelle taxe sur la consommation finale d’électricité. La présentation de celle-ci avec le calcul d’une consommation moyenne annuelle par foyer permet de niveler  le montant. Pour nous, elle est inégalitaire car les foyers équipés d’un chauffage électrique seront plus fortement pénalisés avec la base de calcul de la consommation annuelle. Nous nous sommes opposés à cette décision avec une élue majoritaire . L’année 2016 est bien difficile car il y aura également une augmentation de 3% pour la consommation de l’eau et 5% pour la taxe assainissement. Les bulletins de salaires et pensions des contribuables n’augmenteront pas, nous ne pouvions pas être  favorables à ces décisions, 2 % était pour nous un chiffre maximal.